coach

Les 3 clés incontournables pour devenir un « Coach de mouise » !!

Vous êtes coach, moniteur, instructeur, éducateur ou entraîneur en sport canin… Et vous vous trouvez trop bon, ou pas assez mauvais? Il y a pourtant des moyens simples et inratables pour descendre plus bas. Être « pas top » ou « franchement incompétent » est à la portée du premier venu. Visez plus loin !
Grâce aux 3 clés incontournables, soyez un vrai « coach de mouise » !

1 – Prenez les gens de haut
Comme dit le dicton : « Vous n’aurez qu’une seule occasion de faire une première impression ». Faites en sorte de ne pas rater la votre, et affichez tout de suite la couleur. C’est vous le chef, c’est vous qui détenez le savoir et c’est vous qui avez toujours raison. Assurez vous que tout le monde comprenne le message dès le premier contact. Pour cela, commencez zapper les présentations d’usage.
De toute façon les gens sont censés savoir qui vous êtes (the Best) et vous n’avez que faire de savoir qui ils sont.
Des élèves, vous en avez à la pelle, ils ne sont que grains de sable dans le désert de votre magnifitude (et on s’en fiche si cela ne veut rien dire. Ils comprendront le concept s’ils ne sont pas aussi nuls qu’ils en ont l’air).
Appliquez-vous à parler à vos élèves comme à des chiens. On est cynophile, où on ne l’est pas !
Et s’ils se rebiffent, accusez-les de la rage et virez-les. Ce sera bien fait pour eux, ils ne méritent pas de boire une seule goutte de vos précieuses paroles et de profiter honteusement de la grandeur de votre savoir. Et toc !

2 – Campez sur vos positions
Rien n’est plus dangereux que de se remettre en question. Cela pourrait vous amener à revenir sur vos convictions, ou pire encore, à évoluer. L’évolution, on sait tous comment ça finit : c’est un truc à faire descendre les singes de l’arbre, et si on descend trop vite, on risque de se faire mal.
Agissez en coach responsable et restez sur vos acquis. Ne laissez rien ni personne remettre en cause votre enseignement, et surtout pas les autres. Ne les laissez pas vous pousser en bas de l’arbre.
N’oubliez pas que modifier votre façon de voir ou de faire reviendrait à admettre que, un jour, vous avez eu tort. Ce qui démolirait immédiatement votre autorité en la matière.
Face à toute tentation d’évolution, restez concentrés. Keep calm et… « Back to the trees! « 

3 – Gardez vos élèves dépendants de votre savoir
Il n’y a rien de pire qu’un élève qui avance trop vite. Il pourrait même devenir bon, et un jour se risquer à prendre son envol. Or les oiseaux, comme les singes, sont finalement bien mieux sur l’arbre. Ne les laissez pas prendre des envies de liberté. Ne les laissez pas regarder vers le ciel.
D’ailleurs, sur l’arbre, ils sont déjà trop haut. Gardez les carrément au sol. Comme des oiseaux de basse-cour.
Des dindons quoi…
Un moyen simple et efficace, est de diffuser avec beaucoup de parcimonie votre enseignement. Dites-leur quoi faire sur le moment, mais sans leur expliquer le pourquoi. Ainsi, vous vous assurerez qu’ils ne puisse appliquer aucune technique seuls, ou pire, l’adapter à leur besoin au quotidien. Ainsi, ils ne seront jamais capable de se débrouiller sans vous.
De même, ôtez leur toute velléité d’aller faire un stage ailleurs, même « juste pour voir ». Une progression trop rapide nuirait à l’état de dépendance que vous attendez d’eux. Et en plus, ils risqueraient de vous remettre en question. Rappelez vous que le but est de créer des disciples, et non pas des êtres pensants autonomes. Et jamais, au grand jamais, ne prenez le risque de les voir évoluer jusqu’à être, un jour, meilleur que vous.
Coupez les ailes, collez des fils à la patte, gardez vos coucous dans le nid. C’est le meilleur moyen pour ne jamais les voir devenir albatros.

Grâce à ces 3 clés inratables, et un peu de pratique, vous pouvez devenir un excellent coach de mouise.
N’hésitez pas adapter vos propres variantes et à développer vos capacités. Partagez ce savoir autour de vous, avec vos amis coachs, mais comme toujours, avec parcimonie…
Ne laissez personne s’élever plus haut que vous, et vous serez bientôt non pas un coach de mouise parmi tant d’autres, mais The Best Coach de Mouise !

Et rappelez-vous la règle des 3B :
Be the best.
Back to the trees.
Buttez les albatros.

Posted in Coin des coachs, Humour, Toolbox and tagged , .

Marjorie

Auteur principal et responsable du site "Mieux Avec mon Chien"

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *